À PROPOS DES LOIS

Philosophie et esprit 

Le football est le sport le plus populaire de la planète. Il se joue sur tous les continents, dans tous les pays et à tous les niveaux. L’application homogène des Lois du Jeu sur tous les terrains du monde entier, depuis les rencontres de la Coupe du Monde de la FIFA™ jusqu’aux petits matches dans les rues des villages les plus reculés, constitue un atout fort qu’il convient de promouvoir dans l'intérêt de notre discipline.

Le football doit être régi par des lois permettant de préserver son équité. Ce socle sur lequel repose toute la beauté de notre sport garantit également la perpétuation de son esprit. Les meilleurs matches sont ceux où l’arbitre intervient le moins car les joueurs se respectent les uns les autres, en plus de respecter les arbitres et les Lois du Jeu.

Les Lois du football sont relativement simples par rapport à celles de la majorité des autres sports collectifs mais, étant donné que de nombreuses situations sont subjectives et que les arbitres sont humains, il arrive que certaines décisions fassent débat. Pour certains, ces discussions font partie du football mais l’esprit du jeu exige que les décisions arbitrales soient toujours respectées, indépendamment de leur pertinence. Les personnes d’autorité, en particulier les entraîneurs et les capitaines, ont une responsabilité forte envers le football : celle de respecter les arbitres et leurs décisions.

Les Lois du Jeu ne peuvent envisager toutes les situations possibles et imaginables. Ainsi, lorsqu’elles ne prévoient pas un cas de figure, l’IFAB s’attend à ce que l’arbitre prenne une décision dans l’esprit du jeu et de ses Lois. Il doit alors se poser la question : « Qu’attend de moi le football ? ».

QU’ATTEND DE MOI LE FOOTBALL ?

Les Lois du Jeu doivent également veiller sur la sécurité et le bien-être des joueurs. Au cours des dernières années, ces objectifs ont entraîné l'intégration de plusieurs modifications, notamment la mise en place d'un remplacement supplémentaire en prolongation et l’instauration des pauses de rafraîchissement et des pauses de récupération.

En outre, face à la pandémie de Covid-19, un amendement temporaire à la Loi 3 a été introduit dans le but de donner aux compétitions de haut niveau la possibilité d’augmenter de trois à cinq le nombre maximal de remplacements.

Enfin, des tests portant sur des remplacements pour commotion cérébrale ont été lancés afin de permettre aux équipes, en cas de commotion potentielle ou avérée, de privilégier le bien-être du joueur sans se retrouver en infériorité numérique.

Les accidents sont inévitables mais les Lois aspirent à créer le cadre le plus sûr possible en plaçant le bien-être du joueur au même niveau que l’équité sportive. Cela exige des arbitres qu’ils s’appuient sur les Lois pour répondre avec fermeté aux joueurs effectuant des gestes trop agressifs ou dangereux. Le refus du jeu dangereux transparaît clairement dans les mesures disciplinaires des Lois, à travers des formulations telles que « charge inconsidérée », « mise en danger de l’intégrité physique d’un adversaire » ou « faute avec violence ».

Gestion des amendements

La pratique du football doit toujours rester synonyme de plaisir pour les joueurs, les arbitres et les entraîneurs, tout comme pour les spectateurs, les supporters et les dirigeants, quels que soient leur âge, leur sexe, leurs origines ethniques, leur religion, leur culture, leur orientation sexuelle, leur handicap, etc.

C’est pourquoi, avant de modifier une Loi, l’IFAB et l’ensemble des acteurs impliqués dans le processus décisionnel doivent être convaincus des bienfaits éventuels, ce qui nécessite parfois l'organisation de tests.

À chaque proposition de modification, nous nous concentrons sur les points suivants : équité, intégrité, respect, sécurité, plaisir des participants et des spectateurs et, le cas échéant, utilisation de la technologie au bénéfice du football.

L’IFAB entend entretenir un dialogue constructif avec la communauté du football mondial afin que les modifications des Lois du Jeu profitent au football à tous les niveaux et aux quatre coins du monde, et que l’intégrité du football, des Lois et des arbitres soit respectée, valorisée et protégée.

ÉQUITÉ, INTÉGRITÉ, RESPECT, SÉCURITÉ, PLAISIR ET TECHNOLOGIE

L’avenir

En 2021 et 2022, avec l’aide de ses groupes consultatifs, l’IFAB poursuivra son travail de consultation autour de deux axes : le bien-être du joueur dans le contexte de la pandémie et les conclusions des tests sur les remplacements pour commotion cérébrale.

L’IFAB aime interagir avec des individus du monde entier et apprécie toujours de recevoir des suggestions ou questions concernant les Lois du Jeu. En effet, bon nombre des récentes modifications découlent de suggestions faites par des personnes originaires du monde entier. Nous aspirons à mettre en place un dialogue encore plus poussé à l’avenir.

N’hésitez donc pas à envoyer vos suggestions, idées et questions à : [email protected].

L’IFAB entend poursuivre les échanges avec la communauté du football mondial afin de veiller à ce que les changements aux Lois du Jeu profitent au football à tous les niveaux et dans le monde entier.