Positionnement, mouvement et coopération

La meilleure position est celle d’où l’arbitre peut prendre la bonne décision. Toutes les recommandations concernant le positionnement doivent être adaptées en fonction des informations spécifiques sur les équipes, les joueurs et les événements du match.

Les placements recommandés dans les schémas sont de simples directives. La référence à une « zone » souligne que la position recommandée couvre un espace à l’intérieur duquel l’arbitre est le plus à même d’être efficace. Cet espace peut être plus ou moins grand, ou avoir une forme différente suivant les circonstances du match.

Recommandations :

  • Le jeu devrait se dérouler entre l’arbitre et le premier arbitre assistant.

  • Le premier arbitre assistant doit se tenir dans le champ de vision de l’arbitre, ce dernier devant, pour ses déplacements, utiliser un système de grande diagonale.

  • Se tenir à l’écart du jeu permet plus facilement de conserver à la fois l’action et le premier arbitre assistant dans son champ de vision.

  • L’arbitre doit être suffisamment proche de l’action pour suivre le jeu sans le perturber.

  • « Ce qu’il faut voir » ne se produit pas toujours à proximité du ballon. L’arbitre doit également surveiller :

    • les confrontations agressives entre joueurs se trouvant loin du ballon ;

    • les fautes possibles dans la zone vers laquelle se dirige le jeu ;

    • les fautes commises après que le ballon a été joué.

Positionnement des arbitres assistants et des arbitres assistants supplémentaires

L’arbitre assistant doit se tenir à hauteur de l’avant-dernier joueur de l’équipe en défense ou du ballon si ce dernier est plus proche de la ligne de but que l’avant-dernier joueur de l’équipe en défense. L’arbitre assistant doit toujours faire face au terrain, même quand il court. Les déplacements en pas chassés sont de rigueur sur de courtes distances. Ceci est particulièrement important pour l’évaluation des hors-jeu, et garantit un meilleur champ de vision.

L’arbitre assistant supplémentaire se place derrière la ligne de but sauf lorsqu’il est nécessaire de se déplacer sur la ligne de but pour évaluer si un but a été marqué ou non. L’arbitre assistant supplémentaire n’est pas autorisé à pénétrer sur le terrain sauf en cas de circonstances exceptionnelles.

Consultation

Concernant les questions disciplinaires, un regard et un signe discret de la main de l’arbitre assistant à l’arbitre peuvent parfois suffire. Dans les cas où une consultation directe s’impose, l’arbitre assistant peut pénétrer de deux ou trois mètres sur le terrain si nécessaire. Lorsqu’ils s’entretiennent, l’arbitre et l’arbitre assistant doivent se tourner vers le terrain pour que leur conversation reste confidentielle et qu’ils puissent garder les joueurs et le terrain dans leur champ de vision.

Corner

Pendant l’exécution d’un corner, l’arbitre assistant doit se tenir derrière le drapeau de coin, dans l’axe de la ligne de but, mais il ne doit pas gêner le tireur et doit contrôler que le ballon est bien placé dans la surface de coin.

Coup franc

Pendant l’exécution d’un coup franc, l’arbitre assistant doit se tenir à hauteur de l’avant-dernier joueur de l’équipe en défense afin de contrôler la ligne de hors-jeu. Cependant, il devra être prêt à suivre le ballon en longeant la ligne de touche en direction du drapeau de coin en cas de frappe au but directe.

But marqué ou non marqué

Si un but est marqué sans qu’aucun doute ne soit possible, l’arbitre et l’arbitre assistant échangeront un regard, et l’arbitre assistant longera en courant la ligne de touche sur une distance de 25 à 30 mètres en direction de la ligne médiane sans lever son drapeau.

Si un but a été marqué et si le ballon semble cependant toujours en jeu, l’arbitre assistant devra d’abord lever son drapeau pour attirer l’attention de l’arbitre puis suivre la procédure habituelle consistant à courir le long de la ligne de touche sur une distance de 25 à 30 mètres en direction de la ligne médiane.

Si le ballon n’a pas franchi entièrement la ligne de but et que le match se poursuit normalement parce que le but n’a pas été marqué, l’arbitre échangera un regard avec l’arbitre assistant et lui fera, si nécessaire, un signe discret de la main.

Coup de pied de but

L’arbitre assistant doit commencer par vérifier que le ballon est dans la surface de but. Si le ballon n’est pas placé au bon endroit, l’arbitre assistant doit, sans quitter sa place, avertir l’arbitre du regard et lever son drapeau. Une fois que le ballon est bien placé dans la surface de but, l’arbitre assistant doit se placer de manière à surveiller la ligne de hors-jeu.

Cependant, en cas de présence d’un arbitre assistant supplémentaire, l’arbitre assistant doit se placer à hauteur de la ligne de hors-jeu tandis que l’arbitre assistant supplémentaire doit se placer à l’intersection de la ligne de but et de la surface de but et vérifier que le ballon est placé comme il convient dans la surface de but. Si le ballon n’est pas placé correctement, l’arbitre assistant supplémentaire doit en avertir l’arbitre.

Renvoi (ou dégagement) du gardien

L’arbitre assistant peut être amené à se placer à hauteur de la ligne des 16,50 m pour vérifier que le gardien de but ne touche pas le ballon avec les mains en dehors de la surface de réparation. Une fois que le gardien de but a lâché le ballon, l’arbitre assistant doit se placer de manière à contrôler la ligne de hors-jeu.

Coup d’envoi

Les arbitres assistants doivent se tenir à hauteur de l’avant-dernier joueur de l’équipe en défense.

Tirs au but

Un arbitre assistant se tiendra à l’intersection de la ligne de but et de la surface de but. L’autre arbitre assistant se tiendra dans le rond central pour surveiller les joueurs. En cas de présence d’arbitres assistants supplémentaires, ceux-ci doivent se placer à l’intersection de la ligne de but et de la surface de réparation, de chaque côté du but, sauf quand la technologie sur la ligne de but est utilisée, auquel cas la présence d’un seul arbitre assistant supplémentaire est nécessaire. L’arbitre assistant supplémentaire n°2 et l’arbitre assistant n°1 doivent surveiller les joueurs dans le rond central tandis que l’arbitre assistant n°2 et le quatrième arbitre doivent surveiller les surfaces techniques.

Sans arbitres assistants supplémentaires

Avec arbitres assistants supplémentaires

Penalty

L’arbitre assistant doit se placer à l’intersection de la ligne de but et de la surface de réparation, sauf en présence d’un arbitre assistant supplémentaire puisque celui-ci occupe cette position tandis que l’arbitre assistant se place à hauteur du point de penalty (qui correspond à la ligne de hors-jeu).

Altercation générale

En cas d’altercation générale, l’arbitre assistant le plus proche peut entrer sur le terrain pour aider l’arbitre. L’autre arbitre assistant observera et consignera par écrit le déroulement de l’incident. Le quatrième arbitre doit rester aux alentours des surfaces techniques.

Distance du mur

Si un coup franc est accordé tout près de l’arbitre assistant, celui-ci peut entrer sur le terrain (en général à la demande de l’arbitre) pour contrôler que le mur se trouve bien à 9,15 m du ballon. Dans ce cas, l’arbitre attendra que l’arbitre assistant ait repris sa place pour siffler la reprise du jeu.

Remplacement

En l’absence de quatrième arbitre, l’arbitre assistant doit aller jusqu’à la ligne médiane pour participer à l’exécution des procédures de remplacement ; l’arbitre doit attendre que l’arbitre assistant ait repris sa place pour siffler la reprise du jeu.

En présence d’un quatrième arbitre, l’arbitre assistant n’a pas besoin d’aller jusqu’à la ligne médiane, car la procédure de remplacement est exécutée par le quatrième arbitre, sauf si plusieurs remplacements sont effectués en même temps, auquel cas l’arbitre assistant ira jusqu’à la ligne médiane pour aider le quatrième arbitre.